On danse jusqu’au bout de la nuit devant le Psylo !

On dit que Boistfort s’éteindrait au crépuscule … Ce n’est pas ce que l’équipe de reporter de WhatFor a constaté samedi lors de la fameuse soirée des voisins de la rue de l’Hospice Communal. Plus de 200 personnes et une ambiance de folie, voilà de quoi animer une soirée de quartier du tonnerre.

Aux alentours de 23H, nous arrivons sur place. Une scène est montée, de gros baffles branchés et la musique est à fond. Sur scène et dans la foule, âges et genres se mélangent pour créer une mixité boistfortoise unique en son genre. Au rythme des chansons en tous genres, tout le monde danse, tout le monde s’amuse.

Au « Psylophone », restaurant du coin de la rue, la bière coule à flots. Leur barbecue organisé à l’extérieur fait un véritable carton. Le restaurant a souvent organisé cet événement qui prend place tous les ans au début de l’été. Tout le monde s’amuse, les gens dansent, discutent dans une ambiance familiale et bon enfant.

Le patron, Poulou, assiste à l’événement avec une certaine émotion. Le patron du « Psylophone », ancien élu communal et activiste de toujours reste toujours actif dans la commune, même s’il avoue prendre un peu de recul. Interview: 

 

Les avis ne sont pas toujours les mêmes concernant la particularité de cette, mais en tout cas, l’ambiance y était. Nous avons récupéré quelques opinions, en voici une: 

Et une autre: 


Ce qui nous a plu est que cette soirée était une soirée typique mais à la fois ouverte à tous, ce qui nous a donné envie d’y retourner. A l’an prochain?

Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Leave a Reply