Le Glaverbel: « pourquoi il est rond ? »

Avant les vacances, nous vous avions invité à venir découvrir le projet What for ainsi que Dewey. On nous avait alors suggéré d’écrire un article sur le Glaverbel dans le but d’expliquer « pourquoi il est rond ». C’est avec l’aide de Thomas, étudiant en architecture, que What for vous parle de cet étrange bâtiment.


Le Glaverbel est-il vraiment rond?

Le bâtiment est en effet de forme circulaire. Pourtant, et ceux qui n’y sont jamais entrés ne le savent peut-être pas, sa forme s’apparente plus à un donut qu’à un cercle. La partie centrale du bâtiment n’est pas occupée par du bâti, elle laisse place à un parc avec des arbres qui datent d’avant la construction, c’était une volonté des architectes du projet. Cette forme aurait été choisie à l’époque dans le respect des contours du site, des arbres environnants (ou à l’intérieur du coup) et de la nature.

Capture d’écran 2015-09-23 à 17.56.59-2

Source: © OpenStreetMap contributors.


Derrière chaque projet, son architecte

Le projet a été déposé par quatre architectes en 1964, dont Renaat Braem, décédé en 2001. Architecte et urbaniste de renom dont les premières réalisations remontent à l’avant-guerre, il est notamment le créateur du rectorat de la VUB, ce bâtiment oval très allongé que l’on peut apercevoir depuis le coin entre le boulevard Général Jacques et le Boulevard de la Plaine à Ixelles.

Ayant réalisé beaucoup de projets dans les années 60, il s’inscrit dans la lignée de Le Corbusier dans le bureau duquel il a travaillé pendant un an entre 1936 et 1937. Sa vision de l’architecture est donc comparable: une architecture fonctionnaliste qui serait capable de modifier la société et de la rendre plus juste socialement et plus égalitaire. C’est d’ailleurs pour ça qu’il aurait donné une forme de couronne au Glaverbel, pour que le bâtiment soit fonctionnel et pratique mais favorisant les rencontres entre individus et effaçant quelques peu la hiérarchie que l’on peut ressentir dans des bâtiments plus verticaux ou à forme pyramidale.

136870957_624f521b66_o

Source: Dommat33f.

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur l’architecture de Renaat Braem sur les sites suivants:

Au-delà d’un bâtiment, un patrimoine ?

Cet article est l’occasion de commencer à creuser le sujet de notre patrimoine urbanistique et architectural. Ceux qui sont déjà passés par Watermael-Boitsfort le savent, nous sommes extrêmement chanceux: nous avons une faible densité de bâti, beaucoup d’espaces verts, peu de tours et building et une diversité architecturale intéressante. Certains diront d’ailleurs qu’il n’est même pas nécessaire d’en parler, il suffit d’aller se balader et d’admirer les bâtiments.

Pourtant, de grandes questions urbanistiques se posent dans la commune, ce qui pourrait changer la vie de nombreux habitants: le départ d’AXA des bâtiments du boulevard du Souverain pourrait provoquer une importante montée des taxes (lire à ce sujet le magazine officiel de la commune « 1170 » du mois de septembre, page 18 sur les finances communales). La fusion des intercommunales du Logis et de Floréal entraine pas mal de désagréments, et la rénovation de la place Keym pose beaucoup de questions pour les commerçants qui y développent leurs activités. Alors… On en parle bientôt ? What for est en tout cas en réflexion.

Un grand merci à Thomas pour toutes les informations et suggestions! 


Petite précision: les trois images utilisées pour cet article sont sous license Creative Commons. Plus d’informations sur ces images ici, ici, et ici

Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Leave a Reply