Que ce cache-t-il derrière cette étrange formule chimique? (BXL 2 C0P21)

Est-ce que la formule « 1170 2 COP21.UNEP = BXL – CO2 » te semble claire ? Si tu as réussi à décoder cette expression, alors tu peux fermer la page et aller réserver ton ticket pour Paris. Si tu n’y arrives pas encore, je te propose de lire ces quelques lignes.


Petit traité d’Algèbre

Commençons par la première inconnue: (COP21). Vous le savez peut-être, un sommet international concernant le climat se tiendra à Paris de la fin novembre à la mi-décembre. Comme moi, tu pensais peut-être que COP21 voulait dire « coopération pour le 21ème siècle » ou quelque chose du genre…

PAS DU TOUT! En réalité, le terme COP est l’abréviation de Conférence Of Parties (ce qui ne veut rien dire non plus). Elle est organisée par les Nations Unies, ou plus exactement l’UNEP, le programme environnemental des Nations Unies (.UNEP dans la formule).

Le nombre 21 veut dire que c’est la 21ème conférence. La première a eu lieu en 1995, à Berlin. C’est lors de la COP 3 (à Kyoto) que plusieurs pays ont « adoptés » le fameux Protocole de Kyoto. Puisque le protocole de Kyoto se faisait vieux (faites le calcul), on a essayé d’en faire une version 2.0 lors de la COP15 à Copenhague. Malheureusement, ça a capoté parce qu’il y avait des jeunes ados jaloux et colériques et des moins jeunes un peu trop égoïstes. (Je voulais laisse deviner à quels pays je fais référence à chaque fois).

02-l

Kyoto (COP3). Source ©Audiovisual Library of International Law


Nouveau théorème de la politique internationale 

Cette année, la 21ème COP se déroule à Paris, ce qui rend leur cher François Hollande tout content. Il faut avouer qu’il est pas très populaire chez lui le pauvre. Alors réussir à mettre les pays des Nations Unies ensemble dans un gros traité protocolaire sur la réduction des émissions de CO2 (- CO2 pour ceux qui suivent toujours la formule), ça pourrait lui rapporter gros en vue des prochaines élections.  

Pourtant il y a trois choses qui me dérangent dans cette approche:

  1. Je n’ai pas constaté une grande diminution dans la pollution de mon environnement depuis la signature de Kyoto, ce qui me rend sceptique quant aux grands traités.

  2. Les idées “d’innovations » et de « durable » me mettent particulièrement mal à l’aise.

  3. La conférence ressemble en général à un gala pour quinquagénaires bedonnants qui, je le pense, ne me représente pas du tout.


Source: ©COP21Paris.org.

Je m’explique.

Premièrement, je trouve ça super que nos dirigeants signent des accords et engagent une discussion avec d’autres nations à travers le monde. Il est clair que, si changement il doit y avoir, il doit être global. Pourtant, je n’ai pas l’impression que tous les acteurs soient réellement autour de la table. Je parle, bien sûr, des grandes entreprises et autres conglomérats. Le protocole n’empêche pas les entreprises pétrolières de faire exploser le sol pour trois gouttes de carburant dans le nord des Etats-Unis ou au Moyen-Orient, ou à VW de trafiquer les logiciels de ses voitures pour prétendre s’intéresser à l’écologie.

Deuxièmement, pendant la COP21 sont organisés des événements comme le « Sustainable Innovation Forum (SIF15) » le 07 et 08 décembre. Je ne suis pas sûr à titre personnel que l’innovation puisse être « sustainable », durable. On parle de plus en plus d’innovation durable, d’économie durable, de croissance durable. Ajouter le mot durable ne change pas tout. D’ailleurs si vous voulez encore un chouette scandale, le plus gros sponsor de l’événement c’est notre cher BMW. Oui, oui BMW sponsorise la COP. Bon c’est pas encore VW mais c’est déjà pas mal.

Enfin, Je ne me sens pas du tout représenté par ce genre d’individus ni ce genre de textes. Ces textes ne me disent pas ce que je dois faire de mon vélo quand il pleut, si le prix de mon abonnement STIB va baisser, et si on va enfin augmenter le nombre de bus sur la ligne du 95 ou du 71. Je pense que le réchauffement climatique est un problème qui doit se résoudre non seulement au niveau global mais aussi au niveau local et au quotidien. Si certaines personnes arrêtent de rouler en voiture,il y aura moins de voitures. Point barre. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Changer les choses au niveau local? Ca nous amène au point suivant.


Interro surprise et classes vertes, le 1170 part pour Paris! 

Dans le cadre de ce sommet et de la marche pour le climat qui est organisée le 29 novembre 2015, « Citoyens pour le climat » organise un départ en bus de Watermael-Boitsfort (le 1170 de la formule pour ceux qui sont toujours attentifs).

Oui, oui, tu peux donc enfin participer à ce genre d’événements. Le principe est simple: à 07h00 du matin, tu montes dans un bus. Vers 11h30 tu arrives à Paris, tu participes à la manifestation, tu regardes les beaux bâtiments, tu cries un bon coup et tu demandes que les choses changent. Le soir même, tu reprends le bus pour la place Keym et tu discutes de ce que tu as appris, de ce qui te choques, ce que tu voudrais voir changer, etc. (Date limite d’inscription le 19 octobre).

Le prix du voyage est de 45€ (tarif normal), de 60€ si tu désires être solidaire avec quelqu’un qui a moins de sous, ou de 30€ (tarif réduit). Tu peux aussi soutenir financièrement le trajet d’un ambassadeur, et lui demander de porter un message de ta part pendant la manifestation.

Capture d’écran 2015-10-06 à 09.39.27

Dessin de Kroll, source : CNCD 11.11.11.

Revenons une dernière fois sur notre formule: 1170 2 COP21.UNEP = BXL – CO2. Vous comprenez maintenant que si le 1170 va à la COP21 organisée par l’UNEP, c’est (entre autres) pour diminuer les émissions de CO2 à BXL. CQFD.  


Alors, si tu ne devais retenir qu’une chose de cet article, c’est que tu dois cliquer ici et participer au mouvement ! 


Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Leave a Reply