Watermael-Boitsfort : 5 choses que vous ne savez peut être pas

Le 12 septembre dernier, un colloque organisé par la commune de Watermael-Boitsfort se déroulait aux écuries de la Vénerie. Ce colloque avait pour objet le patrimoine de la commune. Je m’y suis rendue et vous transmets mes découvertes intéressantes.


1. La basilique Saint-Hubert ?

Mon premier étonnement a été d’apprendre que les plans qui ont permis de réaliser l’église Saint-Hubert étaient destinés au départ à la construction de la Basilique de Koekelberg ! L’architecte Pierre Langerock était l’auteur du premier projet officiel pour la basilique de Koekelberg; il en a d’ailleurs posé les fondations. Malheureusement, les travaux ont dû être arrêtés suite au manque d’argent et à la première guerre mondiale. C’est finalement le projet d’Albert van Huffel que l’on peut aujourd’hui admirer. C’est ainsi que Pierre Langerock utilisa les plans de sa basilique pour créer notre église Saint-Hubert (actuellement en piteux état malheureusement).


2. Very British le Logis-Floréal !

Ensuite, j’apprends que les maisons du logis et du floréal ont été bâties sur le modèle de celle de leur architecte Jean-Jules Eggericx (1884-1963). Ce socialiste dans l’âme avait pour objectif d’offrir aux populations plus modestes un maximum de bien-être. Et si le style de ces maisons vous évoque la campagne anglaise c’est parce que Jean-Jules Eggericx s’est exilé en Angleterre pendant la guerre 14-18.

Capture d’écran 2015-04-21 à 09.23.51

Source: Collection privée ©.


3. Des abribus d’époque   

Bruxelles ne compterait plus que six abribus d’époque, et savez-vous combien en accueille Watermael-Boitsfort ? Pas moins de la moitié ! Le plus connu se trouve sur la place Wiener évidement.


Source: Collection privée ©.


4. Pas à nous, l’hippodroh!me ?

A l’heure où le projet Droh!me (projet pseudo durable de réaménagement de l’hippodrome de Boistfort) fait débat, j’apprends bien naïvement que cet hippodrome de Boitsfort se trouve en fait majoritairement sur le territoire d’Uccle. En effet, l’hippodrome se trouve à 98 % sur Uccle et seulement à 2 % sur la commune de Watermael-Boitsfort. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences.


5. L’étang des « enfants Verdroncken »

Une dernière information intéressante sur l’origine du nom de l’étang des Enfants Noyés. Un meunier possédait un moulin au bord de cet étang, son nom était Verdroncken. A sa mort, ses enfants en héritèrent et on appela cet endroit l’étang des enfants Verdroncken. C’est à la suite d’une « mauvaise » traduction que son nom est devenu « étang des Enfants Noyés », verdroncken signifiant « noyé » en néerlandais.

Capture d’écran 2015-10-16 à 14.41.45

Source: Wikimédia (licence creative commons).

En espérant que vous ayez appris quelque chose, sinon d’intelligent, au moins de surprenant,

Marie.


Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Leave a Reply