GASAP: ces citadins qui respirent la campagne dans leurs assiettes

Récemment, J’ai échangé des mails avec Delphine du GASton, qui nous a expliqué comment fonctionne son GASAP. Du coup, ça me donne l’occasion de parler de ces groupes qui se créent un peu partout, à Bruxelles et ailleurs. 

Un GASAP, c’est un Groupe(ment) d’Achats Solidaire de l’Agriculture Paysanne. En fait, on trouve de plus en plus de GASAP’s à Bruxelles. Le principe est simple: un groupe de citoyens s’associe avec un producteur paysan pour recevoir de manière régulière des produits. Delphine reçoit tous les mercredis légumes, fruits et œufs bio déjà mis en sac. Le GASAP dont elle fait partie (nommé GASton) se fait livrer tous les mercredis par la Ferme du Montaval dans quatre lieux de la commune: Heiligenborre, Middelbourg, Van Becelaere et Clos des chênes. 

17 mai 2012 (16)

(Le GASAP GASton en visite à la ferme)

Les GASAP’s soutiennent les agriculteurs locaux et respectueux de l’environnement; ce que l’on peut qualifier d’agriculture durable… C’est la base même du mouvement! Ils font partie de ce que l’on appelle les nouveaux circuits courts. L’idée des circuits courts est de rapprocher les lieux de production des lieux de consommation, de diminuer les transports, les intermédiaires, la pollution, etc. L’idée est louable, la réalisation parfois plus difficile… Mais cela ne nous empêchera pas de commencer quelque part! Et puis les GASAP’s c’est plus que ça, c’est l’idée de renouer avec ceux qui produisent ce que tu as dans ton assiette, de pouvoir manger des légumes de saison, de diminuer ton empreinte écologique, de revenir à quelque chose de plus vrai, plus « naturel » (dans tous les sens du terme). Et puis, comme le disent nos amis de Schaerbeek, Acheter c’est voter! 

GASAP, GASton, Bruxelles, agriculture

(Récupération de légumes frais rue Middelbourg, GASton)

Une chose qui m’a traversée l’esprit en me renseignant sur ces groupes, c’est le nom. Ce qui drôle et étrange, (j’ai l’impression que c’est souvent le cas avec ce genre de projets), c’est qu’on cache derrière un acronyme un peu barbare un rêve de partage et d’équité, de nature et d’air frais, un doux idéal et de grands espoirs. Enfin… 

Toujours est-il que le GASton fournit chaque mercredi des produits frais, et que les personnes en faisant partie sont libres de rejoindre pour minimum un mois, ce qui en fait sa particularité. Dans les trois autres GASAP’s de la commune, le contrat lie chaque membre au producteur et au groupe pour un an dans le but de soutenir son producteur, et de lui offrir un revenu stable. Le membre doit également prépayer une part de la production. Si ces deux philosophies diffèrent quelque peu, il est évident qu’elles vont dans le même sens! Tu peux retrouver les GASAP’s de la commune, en apprendre plus sur le réseau (plus de 80 groupes), et te faire ta propre opinion en allant consulter la carte des GASAP’s de Bruxelles. Tu y trouveras également plus d’information sur le réseau.

Au GASton, chaque année, il y a également un drink. Contact : Delphine Henrion (02/614.71.09 ou  0476/37.93.27). Plus d’informations sont disponibles ici et ici ! En tout cas, ça à l’air bon. 

 

Informations offertes par/ et discutées avec Delphine, recueillies par Victor. Merci à Magda pour les informations complémentaires!

 

Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Comments

  1. Saadi

    Merci pour cet article. C’est « le groupe de citoyens s’associe » sans NT ;-).
    C’est quoi le prix d’un panier moyen?Saadi

    • Selon nous dernière informations, le prix des paniers est un accord entre le producteur et le groupe,
      mais en moyenne il faut compter 30€ par mois par personne.
      Les prix varient aussi s’il y a des fruits, oeufs etc dans le panier.

      Chaque groupe est autonome pour s’organiser tant que la Charte et les statuts de l’ASBL sont respectés. L’entièreté de la somme va au producteur, le Réseau ne prélève rien.

      bien à toi, 🙂

Comments are closed.