La Brique: Une association qui construit la culture au quotidien

La Brique, c’est une association de 7 jeunes de la commune qui ont créé une ASBL pour promouvoir la culture toute discipline confondue : cela va de la photo à la peinture et qui se spécialise pour l’instant dans la musique avec des organisations d’événements et la production d’artistes. On a rencontré Frans et Alex de La Brique.

Au départ, la place Wiener…

Notre histoire débute le soir du 14 mars 2014 à la maison haute de Boitsfort. La Brique commence par la production d’événements musicaux. Pour l’occasion, ils collaborent avec la commune et la Maison des Jeunes, et organisent leur premier événement. Au cours de la soirée, 7 artistes différents viennent fouler la scène de la maison haute et cracher leurs vers devant près de 700 personnes. Du Hip-Hop de tous genres et tous horizons (Boitsfort, Liège, Tournai, France). 
Vu le succès de leur première soirée, La Brique est vite amenée a monter dans les tours et organiser les Fêtes de la musique de Watermael-Boitsfort. Le 21 Juin, la place Wiener est inondée par les quelques mille personnes qui se dirigent vers le Kioske et la clameur grandissante du sacro-saint Hip-Hop, balancé par les mêmes MC’s qui faisaient vibrer le quartier depuis un bout. La Place Wiener était, soulignons-le, le seul parmi tous les lieuxde l’édition 2014 à proposer une affiche 100% Hip-Hop.

Le matin même, enfin le début d’aprèm, une bande de grapheurs viennent réaliser une fresque sur le vieux mur du Skate Parc de la place Wiener. Un coup de frais bien mérité, d’autant plus qu’une compétition de skateboard à lieu le jour même pour mettre à l’honneur les nouvelles installations et permettre au djeuns de faire claquer leurs planches à roulettes sur les modules flambant neufs. Objectifs atteints visiblement, puisque certains sponsors se joignent à l’événement, ce qui a permis d’offrir des beaux lots aux jeunes participants les plus talentueux.

Brique par Brique

Quand on demande aux gars de La Brique ce que signifie leur nom, ils nous répondent que La Brique, c’est la première brique du mur, un projet constamment en construction. Et pour cause, entre ces événements, nos amis ont aussi produit le vernissage d’une exposition photo qui retrace un voyage en Afrique du Sud. Dans la lignée des premiers concerts, ils se sont également chargés de la programmation d’une scène au 24 heures de Louvain-La-Neuve, réunissant environ 4000 personnes.
Leur mode de fonctionnement, c’est de ré-injecter les fonds récoltés dans des projets musicaux, ce qui a permis, par exemple, de financer le premier album du groupe les Sunday Charmers (production La Brique), un groupe prometteur de jeunes Bruxellois, qu’on a dans le collimateur depuis un petit temps. 
La Brique produit également le nouveau projet du groupe L’Or Du Commun un groupe de Hip-Hop décalé. Des habitués du coin qui, après avoir faits leurs preuves sur la place Wiener et aux alentours, se sont dirigés vers des scènes telles que Dour, L’Ink Rock, Le Botanique ou l’Ancienne Belgique. De chouettes lascars sur qui on écrira très bientôt un article, promis! 
La sortie des deux projets est prévue pour début avril.

De retour sur la Place Wiener 

Les gars de La Brique nous racontent qu’ils se sont rencontrés il y a quelques années sur les bancs des parcs de Watermael-Boitsfort, spécialement le parc dit « de l’Assomption » (entre l’avenue Delleur et la rue Middelbourg). Ils nous en parlent comme de leur endroit préféré du quartier. Ils aimeraient bien y organiser un concert, paraît-il. Inutile de mentionner le fameux Kioske (mais on le fait quand même) prêt de la maison communale ou ont eu lieu les fêtes de la musique. A l’époque, tout avait commencé à la maison des jeune et avec l’aide de la commune. 
Franss et Alex

Alex (à gauche) et Franss (à droite) de La Brique, devant le Kioske 

Pour rester dans le quartier, La Brique fêtera ses 1 an le 8 avril à la maison Haute de Watermael-Boitsfort! Ils mettront alors les petits plats dans les grands, avec de la bonne musique en vrac et des invités surprises venant de suisse et de France.
Que du bon donc pour la suite! 
Interview par Victor, article par Diego.
Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print