Le rugby à Boitsfort : un sport pas comme les autres?… Rencontre.

Rugby Boitsfort BRC

La réputation du club de rugby de Boitsfort, ou Boitsfort Rugby Club (aka BRC) n’est plus à faire. Malgré une année un peu terne pour ces messieurs, depuis des années les victoires pleuvent sur le club. Créé en 1970, il est aujourd’hui le club de rugby qui compte le plus de joueurs en Belgique et son palmarès est impressionnant. Pour découvrir l’envers du décor de cette véritable institution à Boitsfort, j’ai été à la rencontre d’un de ses membres.

Depuis combien de temps joues-tu au rugby ?
J’ai commencé à la fin de ma troisième humanité donc ça fait quatre ans et demi. C’est ma quatrième saison à Boitsfort.

Tu t’entraînes combien de fois par semaine ?
On s’entraîne deux fois par semaine pendant deux heures, le mercredi et le vendredi. Et puis le samedi quand on a match, le match est à 15h et on s’entraîne à partir de 14h.

Tu t’en sors avec tes études ?
Vu que les entrainements sont de 19h30 à 21h30, j’ai le temps de rentrer chez moi et de me changer avant d’aller m’entraîner. Parfois c’est la course mais ça va je gère.

C’était important pour toi de jouer spécifiquement pour l’équipe de Watermael-Boitsfort ?
En fait c’est surtout sentimental. J’ai toujours tout fait à Boitsfort, les scouts, la natation… Et puis mon oncle a joué à Boitsfort quand il était jeune, mon frère y joue aussi donc c’était impensable pour moi d’aller jouer ailleurs.

On entend souvent que « le rugby est un sport violent ». Est-ce que tu as eu beaucoup de blessures en jouant au rugby ?
Euh oui, là je sors de blessure. J’ai eu les ligaments déchirés à deux doigts de la main droite et j’ai été immobilisée 6 semaines. J’ai aussi eu, lors de ma première saison, une fracture du doigt pour laquelle j’ai eu une opération. Et une autre fois j’ai eu deux autres doigts cassés.

Est-ce que tu penses que les blessures font « partie du jeu » au rugby ?
Je ne sais pas si ça fait partie du jeu mais je pense qu’elles restent inévitables, comme dans tout sport.

Jusqu’à quel âge est-ce que tu comptes jouer ?
Tant que je n’ai pas d’enfant, je joue. A ce moment, j’aurai d’autres occupations, et on verra.

Tu encouragerais tes enfants à jouer au rugby ?
Oui c’est sûr. C’est sur que je préférerais qu’il ou elle fasse du rugby, du moins qu’il essaye et en fonction de ses envies, on adaptera évidement.

Qu’est ce qui fait que tu les encouragerais si fort à essayer le rugby ?
Pour l’ambiance et pour l’esprit du sport. L’esprit d’équipe, je n’avais jamais connu ça et une fois qu’on y a gouté on ne peut plus s’en passer. Quand on a un problème, tout le monde est prêt à aider, enfin c’est parfait !

 

Et si on continuait cette interview à visage découvert ?

Clique ici pour découvrir la personne interviewée.

 

Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Comments

  1. Saadi

    Impératif, deuxième personne du singulier, il n’y a pas de « S ». « Clique ici ». C’est une petite faute que je faisais moi-même il y a qques années 😉 cool article btw

    • victor

      Merci beaucoup, nous avons fait le changement!
      Merci aussi pour le soutien, l’article est en effet très populaire!

      A bientôt,
      WF

Pingbacks

  1. Le rugby à Boitsfort : un sport pas comme les autres?... Suite. - Whatfor... What for

Comments are closed.