Repair cafés WB, ou comment réparer vos objets gratuitement un dimanche par mois

L’idée est simple, elle s’appelle repair café. Une fois par mois vous pouvez venir avec vos objets cassés dans un lieu de la commune pour les réparer, les faire réparer et apprendre à les réparer. Vous pouvez également boire un coup et manger un bout. L’objectif de base, c’est de lutter contre l’obsolescence programmée (une manière compliquée de dire que nos objets ne sont plus construits pour durer). Tout est fait gratuitement et avec le sourire. 


Voici les informations que l’on peut trouver sur le site de la commune:

Pour redonner vie à des objets cassés ou qui ne fonctionnent plus, des habitants, avec le soutien de l’administration communale, ont mis sur pied un Repair Café. L’idée est de réduire nos déchets, de sensibiliser les citoyens à un mode de vie durable mais aussi de favoriser la cohésion sociale, de transmettre des savoir-faire…
Des bénévoles, électriciens, couturières, menuisiers, réparateurs de vélos, informaticiens… mettront tous leurs savoirs à disposition des personnes souhaitant réparer un objet.
Le Repair Café de Watermael-Boitsfort se tient chaque 2ème dimanche du mois,  de 14h à 18h.

Il y a quelques temps, j’ai personnellement été faire un tour au Repair Café se tenant à la gare de Watermael. J’y ai amené mon vélo et après avoir bu une petite chope, je suis reparti avec un vélo comme neuf. On m’a également donné des informations et adresses pour entretenir mon vélo à petit prix à l’avenir et pour apprendre à le réparer moi-même. En poussant la porte de la gare de Watermael, j’ai vu qu’il y avait également un poste à souder et des personnes capables de réparer des appareils électro-ménagers et autres appareils électriques. Il y avait également d’autres personnes avec des machines à coudre s’occupant de vêtements et autres pièces à repriser. Il n’y a donc plus de raison de jeter quoi que ce soit. Rendez-vous au prochain Repair Café pour lutter contre l’obsolescence programmée ! 

Voici les prochains rendez-vous organisés dans la commune. Au départ le projet est associatif. Chez nous il est lié à la commune (mais ne nous en plaignons pas !). Pour les plus impatients, il y en a dans tout Bruxelles, et dans toute la Belgique.

  • le 10 janvier à l’école Le Karrenberg (rue F. Ruytinx) 
  • le 14 février à l’école La Sapinière (ch. de La Hulpe 346) 
  • le 13 mars à la gare de Watermael (av. des Taillis) 
  • le 10 avril à la Maison de Jeunes (place A. Payfa-Fosséprez)

Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Leave a Reply