Watermael et Boitsfort : inventaire à la Prévert

Samedi dernier a eu lieu un premier atelier d’écriture créative, une collaboration entre what for et les Bibliothèques francophones de la commune. Le groupe qui participe à ce premier cycle aura la chance de participer à trois ateliers. Un deuxième cycle sera probablement mis en place ensuite pour les intéressés. Durant cet atelier, le groupe a notamment rédigé un poème collectif, un « inventaire à la Prévert ». Mettez-vous à l’aise, respirez un bon coup, et profitez de ce poème dont ils vous font cadeau. 


Un coin un balai
Des églises des coccinelles un faucon
Trois tilleuls
Un sourire un rire un soupir

Une table dans une petite cuisine
Un Solvay qui tournait des kilomètres de bière qui mangent les murs des maisons
Une dame qui boîte des vêtements abandonnés
Un Rik Wouters figé par le temps
Deux bonnes bouteilles de vieux Bordeau

L’eau dans les canalisations d’à côté une vieille dame sous un parapluie une casquette sur un crâne chauve
Le crâne chauve du mari de la vieille dame
Un escadron de pigeons sur le toit de Fortis la plage sous le RER
Dix renards fouillent les poubelles l’œil attentif des corneilles
Une arrestation musclée devant le Karrenberg
L’eau encore le watermaelbeek ?
Les maisonnettes à chat restaurées par Madame Suzette
Une longue dame qui parle d’un pré vert comme d’un paradis
Et…

Un palvéole

Deux pissenlits du Japon une haie de haricots
Une applique en bois de cerf
De la poussière qui vole dans la lumière
Trois nains un jardin Six batailles d’oreillers quatre mouches emprisonnées
Quatre toiles quatre araignées
La carriole de l’Union Economique et son cheval

Des chienschiens des chatschats des chouchous des bichons trois brins de mauvaise herbe
Un échevin sûr de lui
43 millions de cheveux le RER sur le pont
Des racines des hêtres à ciel ouvert
Sept éboueurs hilares
Le tram 31
Le bistrot de la vielle Céline
Et…

Encore un palvéole

De l’herbe sous les pavés
Un cerisier du Japon des pétales mouillés
Trois vieux messieurs qui fument la pipe et trois cannes qui les accompagnent
Une trottinette une planche à roulettes qui crie un blazer déchiré
Une forêt pas vierge
Un chien égaré
Un chien retrouvé

Un abat-jour orange une odeur âcre
Des soucis en bord de parc
De l’eau la terre mille racines
Un renard deux renards trois renards
Des poules
Des ongles rongés
Un vieux belvédère
95 17 41 94
Et…

D’autres palvéoles.


Par les participants à l’atelier du 20 février

Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
18Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Leave a Reply