Live : L’effet papillon, une action secrète à Watermael-Boitsfort ?

Si vous avez pris les transports en commun ce matin, fort à parier que comme le mien, votre regard a été attiré par un abribus. Pour ma part, je me trouvais à l’arrêt Vander Elst, à deux pas de la place Keym, quand j’ai été happée. Explications… 


Qu’avait cet abribus pour attirer ainsi l’oeil ? Il était coloré, décoré par des dizaines de papillons en papier et au milieu d’eux : une affiche. Celle-ci incitait à réfléchir à la manière dont nous consommons, sur-consommons pour la plupart d’entre nous, à prendre conscience que nous vivons une époque où pour avoir l’impression d’être, il faut avoir, avoir toujours plus. L’affiche mettait en garde contre la pollution et notamment celle causée par nos voitures.

16196593_10158117495705191_2009092251_o
Les papillons affichaient des slogans-jeux de mots tels que « CO2, C odieux », « pas de pétrole, des guiboles », « ni pub, ni soumise », … 3 photos et 2 clics plus tard, je découvrais la page facebook de l’action

16197016_10158117495920191_1298855008_o
Chouette me suis-je dit, une action citoyenne pacifique ! Comme c’est inspirant ! Et c’est donc tout enthousiasmée que je suis rentrée dans ma salle de cours (j’enseigne le français dans un athénée), oubliant mon programme, abandonnant Racine et son Andromaque, je me lance et parle des papillons à mes élèves, photos à l’appui, j’ouvre le débat et là, je me prends une claque car la conclusion à laquelle sont arrivés ces jeunes esprits est : « c’est joli madame mais à part un but décoratif ça sert à rien, les gens vont pas arrêter de rouler en voiture », « ouais, faut de l’argent pour installer des pistes cyclables, offrir des vélos », « pour que ça bouge, faut de l’argent », « nous, on peut rien faire, c’est le gouvernement qui doit prendre les bonnes décisions », etc…
Mince ! Pas d’apprenti Che Guevara dans mes rangs, aucun révolutionnaire en herbe… Je ne pensais pas mes étudiants si défaitistes, pour le coup, ils m’ont plombée… Allez au cours prochain toujours pas de Tragédie classique au menu, on parlera désobéissance civile, Rosa Parks, Ghandi et marche du sel et on verra si le peuple n’a pas le pouvoir de changer les choses…

16196426_10158117497110191_1032352536_o


Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

Pingbacks

  1. Action "papillons" à Watermael-Boitsfort, la réaction d'un participant - What for

Leave a Reply