Ce soir : lancement de la semaine « Cent ans de conflit en Palestine » à l’Espace Delvaux

Capture d’écran 2017-03-06 à 19.26.56

Ce soir a lieu le lancement de la semaine « Cent ans de conflit en Palestine » à l’espace Delvaux. Cet événement est le fruit d’une collaboration Plateforme Watermael-Boitsfort Palestine, de la Galerie Croiseregard et de la Vénerie.


Triple objectif de la soirée : 

Attirer l’attention d’un large public sur un conflit qui tombe dans l’oubli et la durée.

Nous faire vibrer avec la formidable créativité palestinienne, en matière de culture notamment.

Et enfin, expliquer, débattre, échanger des idées, tenter de comprendre ce qui est si complexe : les tenants et aboutissants au niveau historique, géostratégique, humain, juridique, politique de cette situation.

Parce que c’est seulement avec la conscience de ce contexte qu’on peut efficacement œuvrer pour la paix.

16300184_1262488723843000_2972269305144242002_o

L’occasion ? Commémoration du début de l’occupation de la Palestine par Israël depuis la guerre des six jours en 1967 ; mais aussi des cent ans de la déclaration Balfour par laquelle le Royaume-Unis en 1917, promet « l’établissement d’un foyer national juif en Palestine» alors qu’il vient par ailleurs de promettre un Grand Etat arabe comprenant tout le Proche-Orient arraché à l’empire ottoman.

Concrètement, le programme (Détaillé sur le site de la Vénerie) :
Mardi 7 mars : soirée d’ouverture
18 h Vernissage de l’exposition « 50 ans d’occupation, 50 ans sous la tente » à la galerie Verhaeren
19 h repas palestinien (réservation souhaitée)
20h30 Concert Ramzi Aburedwan et l’Ensemble Dal’Ouna 

Mercredi 8 mars à 18 h et 20h30
Ciné apéro : Noce en Galilée, de Michel Khleifi 

Jeudi 9 mars à 20 h
Conférence débat : Dominique Vidal, journaliste et historien, spécialiste du conflit israélo-palestinien.
« Du sionisme au postsionisme »
Connaître l’histoire du sionisme, sa stratégie et ses contradictions constitue donc un éclairage indispensable du conflit israélo-palestinien.
Modérateur Pierre Galand 

Vendredi 10 mars à 20h30
Théâtre : « Terres promises », un spectacle du Théâtre du Public
Vu à travers le prisme de deux familles, la question israélo-palestinienne nous tient en haleine et donne sa force au théâtre qui questionne. 

Samedi 11 mars
17 h Conférence donnée par Michel Warschawski, Militant anti-colonialiste juif-israélien.
La société israélienne et sa classe politique
19 h repas palestinien (réservation souhaitée)
20h Ciné-débat « 3000 Nuits »  de Maï Masri (2016)
Débat avec Jean-Jules Docquir, coordinateur Israël Palestine pour la section belge francophone d’Amnesty International et Thérèse Liebmann, membre de l’« Union des Progressistes Juifs de Belgique » et de la « Women’s Organization for Political Prisoners – Tel Aviv ». 

Mardi 14 mars à 20 h
Conférence-débat « Palestine 2017, un conflit sur la voie de l’oubli? »
Le conflit qui oppose Israéliens et Palestiniens est au cœur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Les « printemps arabes » ont beaucoup contribué à marginaliser la cause palestinienne.
Conférence donnée par Baudouin Loos, journaliste au journal Le Soir, spécialiste du monde arabe et d’Israël ; Marianne Blume, enseignante, professeur à Gaza de 1995 à 2005, et Eric David,  professeur émérite de droit international à l’ULB où il enseigne encore le droit des conflits armés.
Débat animé par Nathalie Janne d’Othée.


Toute la semaine, vente de livres, des coquelicots pour la paix et des produits palestiniens proposés par Le Philistin. Présentation du travail avec le keffieh de la styliste Fadila AAlouchi


 

Print Friendly, PDF & Email
Pour partager cet article:
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Leave a Reply