Inspectrice gadgets: réaliser des documentaires pour que vive la mémoire

Capture d’écran 2017-06-05 à 17.41.09

Si vous êtes de la commune ou que vous en avez déjà entendu parler, vous êtes probablement au courant de son image un peu bobo, bio, rêveuse, voire… carrément endormie. Que l’on soit d’accord ou non avec cette réputation et que l’on accepte ou non ces adjectifs, on ne peut que remarquer le fourmillement d’initiatives que connaît le 1170 depuis quelques années. Mais derrière chaque initiative il y a toujours une personne ou un groupe. Aujourd’hui, on vous propose un focus sur le projet “Mémoire Vive” de l’ASBL “Vivre Chez Soi”, et sa cheffe d’orchestre, Alice Latta.


Un projet étonnant

Le 13 mai, Marie, Louis et moi nous sommes à un atelier médiatique. Cet atelier était organisé autour de la vidéo et la question de comment informer en utilisant ce média. Il était animé par Alice Latta, une documentariste qui réalise depuis plusieurs années des documentaires avec les personnes âgées de Watermael-Boitsfort. On ne savait pas trop à quoi s’attendre, mais on était avides de parler des aspects techniques de son travail (en tant que jeunes Whatfortois, on pense aussi à la vidéo), et de son contact avec les personnes âgées.

18623411_1895608487395407_6939672166778833673_o (1)

D’abord, Alice nous a montré des extraits des reportages-documentaires qu’elle a réalisés et nous a expliqué son travail au sein du projet Mémoire Vive, un projet un peu halluciné (autant vous dire qu’à What for on aime ça). Le concept, c’est de réaliser des vidéos avec des personnes âgées, qui racontent leur vie, une expérience passée ou une histoire en lien avec la commune. L’idée est de toucher d’abord la personne âgée, ensuite ses proches et enfin la collectivité. Ce qui est plus bizarre encore, c’est que le projet dépend (notamment financièrement) de l’ASBL Vivre Chez Soi, qui est une ASBL classique (financée par la commune et la COCOF) d’aide à la personne âgée par la livraison de repas à domicile, l’aide à domicile, etc. On pourrait se dire qu’en 2017, tout le monde sait que le bien-être de la personne âgée ne dépend pas uniquement de questions techniques mais aussi de la manière dont elle se sent écoutée, valorisée et intégrée dans la communauté. N’empêche, Vivre Chez Soi, ils ne l’ont pas uniquement dit, “ils l’ont fait”. Bref, Mémoire Vive réalise un travail parfois difficile avec des personnes âgées, un travail de mémoire. C’est un projet qui montre bien que l’on peut avoir une vision holistique du bien-être. Mais checkez la vidéo, vous comprendrez mieux :

Inspectrice GadgetS

Au fur et à mesure de l’atelier, nos questions se sont tournées vers le côté technique de son travail. Elle nous a expliqué les difficultés pratiques de son job, qu’elle effectue parfois seule et souvent à l’arrache.

Pour nous faire comprendre tout ça, elle s’est mise à sortir le matos qu’elle trimballe partout, pièce par pièce. Enregistreur, micro-cravate, caméra, pied, tout y passé. C’est en racontant le processus de création de chaque vidéo que l’on a compris qu’Alice s’improvise tantôt camera-woman, tantôt preneuse de son, journaliste, documentariste, monteuse, productrice, historienne, etc.

Malgré les difficultés liées à ses moyens limités, Inspectrice GadgetS est très professionnelle, elle tente toujours de prendre en compte le vécu de la personne âgée, son cadre de vie, son passé et ses proches. C’est dû en partie à son caractère, mais aussi à l’expérience qu’elle a acquise avec le temps. Tact et bienveillance sont les maitres mots dans les rapports avec des personnes âgées.

Quand la mémoire vous fait frissonner

Le résultat est surprenant. On se demande au début de chaque vidéo où est-ce que l’on va être emporté. Quelques soucis techniques peuvent parfois être remarqués, mais cela rend souvent les vidéos encore plus touchantes. Bizarrement, on entre à la fois dans son monde (alors qu’elle ne parle presque pas) et à la fois dans celui de la personne interrogée. Il y a une forme de dialogue, de communion. Lorsque l’on fait l’effort de se plonger dans les vidéos de Mémoire Vive, on en ressort avec une sorte de nostalgie du passé de la commune et des personnes qui y habitent ou habitaient. En tout cas, à la sortie de l’atelier, nous avions tous les trois envie de nous précipiter chez nos grands-parents pour écouter leurs histoires de jeunesse.


Plus d’informations et contenus sont disponibles sur :  
-> https://www.facebook.com/mv1170/  
-> http://www.memoire-vive.be/pages/projet/mv_projet_revpresse.html
-> https://vimeo.com/memoirevivebelgium

Print Friendly
Pour partager cet article:
Share on Facebook14Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Leave a Reply